Les avantages et inconvénients d'une taie d'oreiller en soie – Emily's Pillow

***-15% code BF15 sans minimum d’achat

Les avantages et inconvénients d'une taie d'oreiller en soie


La taie d’oreiller en soie est un choix de qualité, elle est pleine d’avantages pour la santé et le bien-être en général. En effet, la soie est considérablement riche d’enzymes, de protéines et d’acides aminés, faisant de la matière, un accompagnement idéal pour les divers soins beauté. Nous connaissons tous plus ou moins bien tous les avantages et bénéfices de la soie comme soin naturel, mais qu’en est-il des inconvénients ? Bien qu’ils soient moins nombreux, il existe également des inconvénients quant à une mauvaise utilisation de la soie, alors voici tout ce qu'il faut savoir sur la taie d’oreiller en soie


La soie comme anti-âge


La grande majorité de la population privilégie les taies d’oreillers en coton pour leur omniprésence sur le marché ainsi que pour leur prix bas, sans prendre en compte le fait que ces derniers, malheureusement, ne prennent pas compte de la délicatesse de la peau du visage. La rugosité du coton anticipe la vieillesse de la peau du visage. La soie, elle, est aussi souple que lisse. Les protéines naturelles et les 18 acides aminés qui la composent empêchent l’apparition des plis du sommeil, et de ce fait, limitent les rides. Ceci grâce au soutien naturel qu’elle apporte à la peau : le métabolisme des cellules de la peau reste bien stimulé, jusqu’à pouvoir limiter les marques de vieillesse. En particulier pendant la nuit, où l’ensemble dermique se régénère doublement plus rapidement que dans la journée. 


La taie d’oreiller en soie entre en scène, en rendant moins apparents les plis de sommeil au réveil puisque, la peau se reposera sur du tissu plus doux. Dans le cas contraire, ces plis deviennent de vraies rides, au fil des années. Puisque l’être humain passe un tiers de sa vie à être allongé sur son lit, la tête en contact direct sur la taie d’oreiller. La peau est ainsi en contact permanent de la taie et ce jusqu’à 8 heures par nuit, 8h ou la peau se retrouve irritée et froissée par le tissu de l’oreiller sur lequel il repose. Ainsi, avec l’âge, la peau du visage devient vite aussi abîmée que ridée. La taie d’oreiller en soie naturelle de mûriers, est idéale pour pallier ces désagréments car, elle est très douce et moins abrasive que le coton et agit donc comme un anti-âge. Bien confectionné, ce type de taie d’oreiller peut limiter ces plis de sommeil, tout en détendant la peau. Celle-ci glisse dessus, sans aucun frottement qui risque de la fragiliser.


Taie d'oreiller en soie

LA SOIE: HYPOALLERGÉNIQUE ET SOYEUSE IDÉAL POUR LA PEAU


Le coton peut absorber 30 % de son poids en liquide, tandis que la soie ne peut agir que sur les 11 %, la déshydratation de l’épiderme est donc nettement moindre qu’avec le coton. La taie d’oreiller en soie va, alors, préserver l’hydratation naturelle de la peau, sa texture soyeuse, issue des composants naturels de la soie prend soin de la peau, en maintenant l’harmonie dans les mécanismes régulateurs de l’humidité naturelle, essentielle à la santé de la peau. La poussière, ainsi que les allergènes nocifs ne peuvent se fixer sur les fibres de la soie. Lorsque le tissage de la soie a été fait convenablement, nul espace n’existe entre les fils, de façon à ce que ces impuretés n’aient aucune place où se poser . La soie est également une matière hygiénique : la taie d’oreiller en soie aide la peau à respirer et à se reposer idéalement. Il existe aussi des enzymes qui viennent contrer les imperfections de la peau, tels les acnés ou les eczémas. La capacité antibactérienne de la soie est reconnue, appréciée, et même recommandée. Pour le simple bien-être de la peau ou encore pour prendre soin des peaux plus sensibles ou irritées, user des taies d’oreillers en soie est aussi efficace que apaisant.



LA SOIE : MEILLEUR ALLIÉ POUR TOUS LES TYPES DE CHEVEUX


Si la soie préserve la peau, sa douceur et sa finesse peuvent aussi contribuer au bien-être des cheveux. Dormir sur du tissu rugueux rend les cheveux cassants et entremêlés, alors qu’en dormant sur une taie d’oreiller en soie de mûrier les cheveux peuvent glisser facilement suivant les mouvements de la tête, sans se frotter et s’abîmer. Au contraire, ils s’y emmêlent moins, évitant les nœuds et les fourches grâce à la séricine et la fibroïne, mais la soie évite également la chute des cheveux. À cela s’ensuit l’aptitude de la soie à empêcher l’électricité statique des cheveux, les gardant soyeux, même au réveil ! La taie d’oreiller en soie, peut maintenir l’hydratation naturelle des fibres capillaires, tout en les laissant absorber les produits pour son unique soin. Ainsi, la texture naturelle de la soie protège la santé et la beauté naturelle et délicate des cheveux.


MAIS ENCORE...


Comme la soie ne retient pas les impuretés, elle ne peut aussi absorber les autres produits. À la différence du coton, qui se laisse pénétrer par les soins et traitements divers de la peau ou des cheveux, la texture de la soie empêche ces derniers de s’infiltrer dans l’oreiller. Opter pour une taie d’oreiller en soie est, de cette manière, la solution parfaite pour que les soins et traitements dermiques et capillaires soient nettement plus performants.

De plus, saviez-vous que la soie est un régulateur naturel de chaleur ? Elle devient fraîche lorsqu’il fait chaud, et inversement lorsqu’il fait froid. La température corporelle est, de ce fait, toujours en équilibre ! La taie d’oreiller en soie s’adapte aux personnes sensibles aux bouffées de chaleur ou autre. Il va de soi que sa texture soyeuse calme, ainsi, le système nerveux et favorise l’individu à se déstresser facilement et agréablement. Il faut ainsi reconnaître que la soie, en plus de sa renommée capricieuse et luxueuse, reste un réel cadeau de la nature pour le confort et le bien-être quotidien de l’être humain. Sa qualité fait d’elle un tissu royal, et sa durabilité est évidente.



LE PRIX DE LA SOIE: UN INCONVENIENT ?


La soie naturelle, de par sa qualité inégalée et sa nature précieuse, coûte suffisamment cher. Si le coton et le nylon sont à la portée de tous, acquérir des produits en soie n’est pas donné. Réellement, cette texture soyeuse est aussi élégante que difficile à travailler, et à en prendre soin, elle nécessite de la technicité et de la délicatesse. Autrement, la taie d’oreiller en soie peut perdre de son potentiel et de sa beauté. Pourtant, si la soie est traitée correctement, elle reste performante et majestueuse pendant de très longues années. La fibre textile naturelle qu’est la soie est d’une rareté reconnue, et de ce fait, suffisamment onéreuse. Cela découle de sa qualité exceptionnelle : aussi solide que des fils d’acier et aussi magnifique que les parures d’un roi. Il faut aussi et surtout souligner que sa cherté est due aux techniques exceptionnelles et nécessaires à la conception du tissu soyeux. Cela part de l’élevage des vers à soie ou « sériciculture », passant par la préparation des cocons, par la filature et le moulinage, et enfin, par le tissage même. Chaque étape présente encore des sous-étapes comme le décoconnage ou encore l’étouffage, et tout ce travail reste pointilleux. De ce fait, se procurer une taie d’oreiller en soie peut être un luxe, mais ce choix vaut bien son prix, puisque la soie est une matière intemporelle, un soin naturel et bénéfique en tous points.


L’ENTRETIEN DE LA TAIE D’OREILLER EN SOIE: UN INCONVÉNIENT QUI EN VAUT LA PEINE


L’entretien de la taie d’oreiller en soie n’est pas une tâche à minimiser. Au quotidien, elle est nettement plus difficile à traiter, à la différence des autres tissus ce qui peut être un inconvénient, mais lorsqu’elle est bien soignée, la soie reste aussi somptueuse qu'à ses débuts, et peut durer très longtemps. Pour que ce tissu soyeux et délicat garde de sa beauté et surtout de ses atouts, il faut tenir compte de ce qu’il convient de faire ou de ne pas faire. Sachant que la soie est l’une des fibres naturelles les plus résistantes, elle perd, néanmoins, jusqu’à 20 % de sa force lorsqu’elle est mouillée. À la machine, donc, il est important d’opter pour le lavage pour tissus délicats à basse température. L’essorage n’est pas conseillé du fait de la fragilité de la soie. Il vaut mieux sécher la taie d’oreiller en soie, à l’air libre et surtout à l’ombre. Étant donné que les rayons solaires peuvent affaiblir et de ce fait, faner le tissu soyeux. Pour le lavage manuel, qui est l’option idéale sont conseillés de l’eau froide et un simple savon doux ou encore un détergent spécial soie. Sachez qu’il est interdit de frotter (essorage ou torsion) une taie d’oreiller en soie, de la laisser tremper plus de cinq minutes, ou encore d’user de produits de blanchiment ou de prélavage dessus. Effectivement, le tissu soyeux est loin d’être élastique. Dans le cas d’étirement, même moindre, elle reste étirée de manière permanente. Le nettoyage à sec au pressing peut s’avérer adéquat. Pour le repassage : respecter le travail, toujours à basse température et seulement sur l’envers du tissu. Il est primordial de repasser la taie d’oreiller en soie lorsqu’elle est encore un peu humide, ou alors si elle est déjà sèche l’humidifier légèrement peut suffire.



A SAVOIR


La soie se décolore facilement, lorsqu’elle entre en contact avec d’autres substances liquides telles que les parfums, les déodorants ou encore les boissons alcoolisées. Elle retient les taches de transpiration, et peut facilement se jaunir au fil du temps. Bien qu’elle soit coriace face aux acides minéraux, elle ne peut supporter l’acide sulfurique, qui peut la dissoudre entièrement en cas de contact.

Les mites sont aussi un vrai danger pour la taie d’oreiller en soie de mûrier puisqu’elles les dévorent goulûment, surtout lorsque la soie n’est pas très propre. Pour éviter l’irréversible, il faut veiller à ce que l’endroit où repose la soie soit sec. Pour éloigner les mites, un sachet de lavande peut s’avérer utile. Il suffit de le déposer sous l’oreiller, par exemple.

Autre chose à savoir, la soie même à l’aspect naturel peut avoir été mélangée à de la viscose ou du polyester, entre autres. Étant donné que le tissage de plusieurs types de fibres peut se faire lorsque l’on tisse la soie, cela peut être compliqué de savoir s’il s’agit d’un véritable tissu de soie. Cependant, la soie synthétique n’a pas les bienfaits naturels que peut fournir la soie pure, bien qu’elle soit moins fragile. Justement, les vertus de la soie naturelle font de la taie d’oreiller en soie, un produit de qualité : toujours brillant et doux. La trame peut aussi distinguer la vraie soie d’une fausse. Il faut seulement se souvenir que la soie pure ne présente que des trames inégalées.




Ainsi, les inconvénients de la soie pure font, surtout, ses atouts ! Alors plus d’excuses, Vous pouvez acheter votre soie chez Emily’s pillow